CBD et Sommeil : Le Guide Complet

Découvrez tout ce que vous avez besoin de savoir sur l'utilisation du CBD et son influence sur le sommeil.

Bien dormir, nous en rêvons. Mais, pour certains (peut-être vous), c’est un cauchemar !

Les insomnies, l’apnée du sommeil, le dérèglement de notre horloge biologique… font des nuits agitées et peuvent provoquer des soucis de santé.

Les causes sont connues :

  • Le stress et l’anxiété.
  • Une expérience traumatisante.
  • Les effets secondaires d’un traitement.
  • Et depuis quelques années, le temps passé devant les écrans de télévision et de téléphones portables.

Le sujet ne doit pas être pris à la légère. Et mérite un intérêt tout particulier.

Car les conséquences de conditions de repos difficiles peuvent être très pénalisantes : sensation de fatigue permanente, baisse de l’attention qui peut amener à des accidents (routiers ou domestiques). Irritations, colères. Plus grave encore, l’altération des capacités cognitives, la dépression…

Pour remédier aux troubles du sommeil, même si parfois du bon sens suffit, il existe des remèdes, des traitements. Pas tous pertinents.

Depuis quelques années, un acronyme est apparu régulièrement dans les études, les articles de presse, les reportages télé : le CBD (comprenez : cannabinoïde).

En rappel, il est issu d’une plante, le chanvre. À l’instar de son “cousin”, le THC (interdit celui-là à la consommation), il n’a pas d’effet psychotrope. C’est-à-dire qu’il ne provoque pas d’altération de l’activité mentale.

Cet ingrédient naturel a été largement étudié ces dernières années. Les recherches ont montré qu’il peut jouer un rôle dans la modération des angoisses, des tourments et des problèmes liés à l’anxiété (les causes des troubles du sommeil).

Il n’est pas LE remède miracle. C’est un accompagnant. Il se marie fort bien avec d’autres traitements, par exemple.

Alors, le CBD aide-t-il à mieux dormir ? Le CBD, permet-il de combattre les troubles du sommeil ? Est-il efficace contre les insomnies ? Quels sont ses effets ? Ses dosages ? Comment doit-on le consommer ?

Vous trouverez dans cet article, des réponses à ces questions et des raisons de penser que le CBD peut, sans doute, vous aider, si vos nuits sont perturbées.

Mais pour bien comprendre ce que le CBD peut vous apporter, intéressons-nous à ce qui occupe 1/3 de notre vie : le sommeil.

1. Le Sommeil : ce qu'il faut savoir

Le sommeil fait partie des besoins primaires. Comme celui de boire ou de manger.

Que nous soyons enfants, adolescents ou adultes, l’importance de bien dormir, pour notre santé, est primordiale.

Et des milliers d’études, d’essais, de preuves scientifiques viennent le confirmer, si tant est que nous ayons un doute.

Il nous aide à récupérer de la fatigue et à prendre les bonnes décisions. Il joue également un rôle important dans la maturation de notre esprit. À consolider nos souvenirs, notre mémoire. C’est le moment où le cerveau « range et stock » ce qu’il a appris pendant la journée.

Il est, aussi, un sujet particulièrement complexe dans la mesure où il est à la fois un phénomène naturel (lié à des rythmes biologiques internes) et sous l’influence du contexte social, d’un environnement social.

comprendre le sommeil

C’est une thématique, encore aujourd’hui, très étudiée. Elle est régulièrement abordée dans les journaux, à la télévision et sur les réseaux sociaux. Le sommeil est un sujet d’intérêt pour beaucoup de monde, mais savons nous, réellement, comment tout cela fonctionne ?

Fonctionnement et cycles du sommeil

Paradoxalement, le sommeil n’est pas une longue nuit tranquille.

Il se décompose en plusieurs cycles (4 à 6 selon les individus). Et pour chacun, 4 principales phases :

  • La phase d’endormissement : c’est un stade de transition entre le mode éveil et le mode sommeil. Relâchement des muscles et respiration plus lente. Une phase qui nous aide à nous détendre.
  • La phase de sommeil lent léger : marquée par une baisse de l’activité cérébrale et une propension à se réveiller plus facilement. C’est le temps du repos et de la récupération.
  • La phase de sommeil lent profond : la plus importante, car elle est associée à une augmentation du taux d’hormones de croissance et à un renforcement du système immunitaire. C’est le cycle où nous sommes de moins en moins sensibles à l’environnement extérieur.
  • La phase de sommeil paradoxal : c’est le temps des rêves ! La respiration est plus profonde et le cœur bat plus vite. Nous dormons profondément, mais paradoxalement, l’activité cérébrale est intense.

Faîtes de beaux rêves…

[module-0]

Ce que vous savez sans doute, c’est que l’Homme est une espèce diurne (qui vit le jour et dort la nuit). Ce que vous savez peut-être moins, c’est que la relation veille/sommeil est gérée par deux processus que l’on nomme homéostatique et circadien.

[/module-0]

Le processus homéostatique

Dans notre corps, tout est une question d’équilibre et de stabilité. C’est le rôle du processus homéostatique.

Il permet de garder un état constant, malgré les perturbations extérieures. Refroidir notre masse corporelle quand il est trop chaud et vice-versa, quand il est trop froid.

L’une de ses missions première et c’est ce qui nous intéresse ici, c’est d’accumuler, au fil de la journée, ce qu’on appelle une pression du sommeil. Ainsi, ce surplus permet, paradoxalement, de mieux dormir la nuit suivante.

Le processus homéostatique est nécessaire pour notre bien-être physique et mental, et est essentiel à la bonne santé de notre cerveau.

Nous verrons, plus tard, comment le CBD peut jouer un rôle sur le processus homéostatique.

Le rythme circadien

C’est l’horloge interne du corps humain. C’est un rythme biologique d’environ 24 heures qui régit certains processus physiologiques comme le sommeil et l’alimentation. Pour résumer et faire court, il nous dit quand nous devons dormir ou quand nous devons manger !

Malheureusement, il arrive, pour des raisons diverses et variées, que ces fonctionnements peuvent être altérés. Et ainsi provoquer des “perturbations du sommeil”. Des troubles du sommeil.

2. Comprendre les troubles du sommeil

Les formes de troubles du sommeil

Il existe de nombreuses formes de troubles du sommeil. Ces derniers peuvent affecter les personnes de manière différente. Certains troubles sont plus courants que d’autres. Mais tous ont des effets importants sur notre bien-être physique et mental.

troubles du sommeil

Les principaux sont le sommeil fragile, les insomnies, le trouble du rythme circadien… Chacun a ses propres caractéristiques. C’est justement ce que nous allons voir.

Le sommeil fragile, non récupérateur

Le sommeil fragile reste le plus répandu des troubles car on subit tous à un moment ou un autre des périodes plus difficiles à gérer et qui ont un impact direct sur notre sommeil. À titre indicatif, une personne sur 3 se plaint de son sommeil de manière épisodique alors que les insomnies, elles, concernent une personne sur 10.

Le sommeil fragile est souvent lié à certaines tensions psychologiques qui peuvent altérer la qualité du sommeil. Il provoque un état d’excitation, d’énervement qui nous maintient dans une phase d’« hyperéveil », peu compatible à bien dormir.

L'insomnie

L’insomnie est caractérisée par l’apparition de difficultés d’endormissement, de réveils nocturnes et/ou précoces, de manière répétée, et considérée comme handicapante pour celui qui en souffre. Il en résulte une incapacité à dormir suffisamment.

Les personnes touchées se plaignent de n’avoir pas bien dormi. Et même d’irritabilité le matin. De fatigue, de maux de tête, de ralentissement intellectuel ou encore de difficultés à se concentrer. Sur le plus long terme, l’insomnie est un facteur de risque pour la dépression, le diabète, l’hypertension.

Elles se divisent en deux groupes :

  • Les insomnies ponctuelles ou transitoires : comme son nom l’indique, elles ne durent qu’une ou quelques nuits.
  • Les insomnies chroniques qui s’engagent dans le temps et dont il est difficile de déterminer la cause.

Les troubles du rythme circadien

Les troubles du rythme circadien sont des troubles du sommeil qui affectent notre capacité à dormir correctement en raison d’un dérèglement du cycle de 24 heures. Ils peuvent être causés par des changements hormonaux, des fluctuations de la température ou des changements dans notre environnement.

Les horaires de travail changeants chaque semaine et alternant avec des horaires de nuits et des horaires de jour, peuvent provoquer ces dérangements.

Si vous voyagez dans des pays étrangers, le décalage horaire peut également altérer le cycle circadien et perturber votre sommeil.

Les astronautes sont souvent exposés à un cycle de jour/nuit différent de celui auquel ils sont habitués. Mais eux sont entraînés à gérer ce genre de perturbations.

Autres troubles du sommeil

  • L’hypersomnie

C’est un trouble plutôt rare. Il se manifeste par un excès pathologique de sommeil.

  • L’apnée du sommeil

Elle se caractérise par des interruptions de respiration durant le sommeil. Ces dernières peuvent être suffisamment graves pour conduire à une asphyxie.

  • Les parasomnies

Pendant le sommeil, les personnes souffrant de cette maladie ont des comportements anormaux (blessures envers eux-mêmes ou vers les autres, terreurs nocturnes, somnambulisme…)

  • Le syndrome des jambes sans repos

C’est un trouble du sommeil qui se caractérise par une sensation de picotement et de fourmillement dans les jambes. Ces symptômes sont généralement accompagnés de l’envie irrépressible de bouger les jambes.

Les causes des troubles du sommeil

Le stress, l’anxiété et la dépression en cause dans l'insomnie

Un triumvirat dont on se passerait bien. Mais qui est, en grande majorité, les causes de perturbations de notre sommeil. Et en particulier des insomnies. Ces états ont un effet négatif sur notre capacité à dormir et à nous détendre.

On les doit à un environnement professionnel ou personnel, perturbé. À une peur du lendemain…

Il peut également arriver qu’un accident, une situation professionnelle (licenciement, démission…) ou familiale (séparation), la maladie ou la perte d’un proche, peuvent amener à des troubles du sommeil.

[module-0]

Une autre forme de stress est également apparue ces derniers mois. Celle liée à la pandémie de la Covid-19 et plus particulièrement aux restrictions sanitaires. Certains spécialistes parlent de “l’insomnie de confinement”.

[/module-0]

stress anxiété dépression insomnie

Le CBD, nous allons le voir bientôt, permet de réduire l’anxiété et le stress.

Le dérèglement du rythme circadien

Nous l’avons vu, plus haut, des horaires irréguliers, (décalages horaires, travail de nuit…) peuvent venir compliquer l’endormissement.

On observe, également, des changements dans les hormones qui régulent le sommeil et l’appétit. Ainsi que dans les hormones sexuelles. Ces modifications sont généralement temporaires et réversibles.

Levons le voile, un peu sur notre partie concernant le CBD. Sachez qu’il est en capacité à réguler le rythme circadien. Comment ? En agissant sur les récepteurs des molécules CB1 et CB2. Cela signifie qu’il peut aider à rétablir l’équilibre du sommeil et à améliorer les troubles du rythme circadien. Mais nous y reviendrons.

Rôle des douleurs dans les troubles du sommeil

La douleur peut également vous empêcher de profiter d’un repos réparateur. Une douleur récurrente, en journée, peut diminuer vos chances de bien dormir le soir venu.

Une pathologie générale peut avoir un effet sur le sommeil. Comme par exemple, des problèmes gastriques ou intestinaux. Des troubles neurologiques. De l’arthrite, des infections respiratoires…

Saviez-vous que le CBD permet de réduire les douleurs ?

Effets secondaires de certaines pathologies

  • Problèmes d’alimentation (boulimie, anorexie, troubles du comportement alimentaire, etc.)
  • Troubles de l’attention et du contrôle des émotions (hyperactivité, trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité, trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention, etc.)
  • Troubles de comportement liés à la toxicomanie (drogue, alcool, tabac)

Effets secondaires d’un traitement

Certains traitements médicaux ont des effets secondaires. Dont certains provoquent des troubles du sommeil.

Par exemple, ceux liés à des maladies hépatiques ou rénales. Des soins lourds dans le cadre de certaines maladies liés au cancer par exemple.

Les nouveaux modes de vie et de consommation

L’arrivée des téléphones portables, des technologies numériques, la guerre de l’attention, sont des nouvelles causes, (en particulier pour les plus jeunes), d’insomnies.

Pris par « l’infobésité », (ces informations qui nous arrivent en grand nombre) et que l’on a peur de manquer, nous créons un effet d’éveil permanent. Rien de bon !

Plus grave, l’addiction aux jeux et aux écrans, pour certains enfants, réduit sensiblement le temps de repos nécessaire à leur évolution.

[module-0]

La lumière bleue des écrans (qui donne l’impression à notre corps qu’il fait encore jour) empêche la production de mélatonine et met l’endormissement à rude épreuve.

[/module-0]

Attention danger !

En résumé, le sommeil ne se résume pas à tomber dans les bras de Morphée. Image d’Epinal. Tout n’est pas aussi simple.

Nombreux sont celles et ceux qui sont affectés par un manque de repos. Pour y remédier, il existe des solutions. Et parmi celles-ci, l’une d’elles, peut s’avérer particulièrement efficace : le CBD.

3. Le CBD : ce qu’il faut savoir

Aujourd’hui, il est courant d’entendre parler du CBD. Et pour cause : ce composé présent dans les plantes de cannabis peut avoir bien des effets positifs sur la santé. Il aide à réguler, entre autres, le rythme circadien (que nous avons vu plus haut) et contribue, donc, à améliorer le sommeil.

De plus, il est un modérateur face à l’anxiété et au stress qui ont également un impact important sur notre repos.

cbd et sommeil

Mais que sait-on sur le CBD ? Comment profiter de ses bienfaits ? Quels sont ses avantages ? Y a-t-il des contres indications ? Quelle dose dois-je prendre ?

Les interrogations ne manquent pas. Nous allons y répondre.

À commencer par la première d’entre elles…

Qu’est-ce que le CBD ?

Avant d’envisager l’utilisation d’un produit, il est bien normal d’en connaître, si ce n’est l’histoire, en tout cas, sa provenance. Et dès que l’on évoque le CBD, on en vient à parler soit de chanvre, soit de cannabis.

La définition du CBD

CBD est l’abréviation du terme « cannabidiol ». C’est une des nombreuses molécules de cannabinoïde que l’on trouve dans le chanvre, aussi appelé cannabis. À la différence du THC (ou delta-9-tétrahydrocannabinol), le CBD n’a pas d’effet stupéfiant.

Quelle différence entre le chanvre et le cannabis ?

Aucune ! Ou presque !

Du point de vue de la botanique, le chanvre ou le cannabis font partie de la même espèce de plante : Cannabis sativa L, de la famille des Cannabaceae.

Le plus souvent, nous employons le mot chanvre quand il s’agit de thématiques liées à l’usage industriel (textile, cosmétique, alimentation…). Et le mot cannabis pour évoquer une utilisation “récréative”.

chanvre et cannabis

Les méthodes d’extraction du CBD

Le CBD fait partie de la famille des cannabinoïdes. Ce sont des composés chimiques extraits du chanvre.

Le CBD peut se classer en 3 catégories :

  • Le CBD à spectre complet qui est extrait de la plante entière (racines, tiges, fleurs, feuilles, graines…). Il contient non seulement du cannabidiol, mais aussi d’autres cannabinoïdes.
  • Le CBD à spectre large qui est obtenu avec la plante entière, mais qui, après extraction, subit une opération durant laquelle le composé THC est éliminé.
  • L’isolat de CBD se présente sous la forme de cristaux de CBD pur.

Contrairement à son “cousin” le THC (tétrahydrocannabinol), également issu du chanvre, il est sans effet psychotrope. Il ne provoque pas d’altération de la perception et ne développe pas d’accoutumance.

Le CBD est-il légal ?

Seule la consommation de THC est interdite en France car il est considéré comme stupéfiant. Le CBD, lui, est légalisé dans la plupart des pays (dont la France), à condition que son taux de THC soit inférieur à 0,2 %.

[module-0]

La légalité du CBD a été actée par une décision de la Cour de justice européenne en novembre 2020, qui a reconnu le cannabidiol comme non stupéfiant. Néanmoins, un arrêté du 30 décembre 2021 défini certaines conditions, majoritairement associées aux conditions de production et de récolte du chanvre.

[/module-0]

Comment fonctionne le CBD ?

Le système endocannabinoïde

Le CBD interagit avec notre corps de diverses manières. L’une de ses principales actions est d’imiter les effets de composés naturellement présents dans le corps, les « cannabinoïdes endogènes », appelés ainsi en raison de leur similarité avec les composés présents dans la plante de cannabis. Ces « endocannabinoïdes » font partie de ce que les scientifiques appellent le système endocannabinoïde.

Le système endocannabinoïde (SEC) est un système de communication biochimique du corps humain, qui joue un rôle crucial dans la régulation de notre physiologie, de notre humeur et de nos expériences quotidiennes. C’est un sujet complexe. Les spécialistes n’ont pas encore élucidé tout son fonctionnement, mais nombre de recherches ont permis de l’associer à la régulation des processus physiologiques suivants :

  • Le stress
  • L’humeur
  • Le sommeil
  • Le métabolisme
  • Le système immunitaire
  • Les douleurs chroniques
  • L’apprentissage et mémoire
  • Le système cardiovasculaire
  • La formation des muscles
  • L’appétit et la digestion

La régulation de l’ensemble de ces processus physiologiques a pour objet de maintenir ce qu’on appelle l’homéostasie.

[module-1]

L’homéostasie fait référence à la capacité d’un organisme à maintenir un environnement interne cohérent et bien équilibré.

[/module-1]

Même si vous ne consommez pas de cannabinoïdes, le SEC existe et est actif dans votre corps. Alors, que se passe-t-il s’il ne fonctionne pas correctement ? En un mot, vous tombez malade. Il a d’ailleurs été démontré que le système endocannabinoïde est déréglé dans presque toutes les conditions pathologiques.

Dans le corps humain, deux récepteurs du système endocannabinoïde ont été isolés. Le récepteur CB1, qui agit dans le système nerveux, et le récepteur CB2, qui possède une action sur les cellules du système immunitaire. Le CBD, lui, s’il ne se lie pas à ces récepteurs, agit en empêchant la dégradation des endocannabinoïdes et en encourageant la production les cannabinoïdes naturels au corps humain. Il serait également possible qu’il se lie à d’autres récepteurs qu’on ne connaît pas encore.

systeme endocannabinoide
Source : Harvard Medical School

Neurotransmetteurs et hormones

  • GABA

Le GABA (acide gamma-aminobutyrique) est l’un des neurotransmetteurs les plus importants pour notre relaxation. Il permet de contrôler l’emballement lorsqu’on entre dans des phases de surexcitation mentale. C’est d’ailleurs ce qui lui permet de jouer un rôle essentiel après le stress en inversant le processus : il ralentit notre rythme cardiaque, fait baisser la pression sanguine et nous permet de nous détendre et de récupérer.

C’est un élément clé de l'hygiène du sommeil car il aide à se mettre dans des conditions propices à l’endormissement le soir.

Le CBD, s’il n’active pas directement le récepteur GABA, facilite la liaison du GABA avec ses récepteurs. Ainsi, il assure le maintien de son fonctionnement, ce qui permet de retrouver plus facilement et plus rapidement une sensation de relaxation, une baisse de l’hyperstimulation, de l’anxiété et ainsi les causes de l’insomnie.

  • Sérotonine et Mélatonine

La sérotonine est un autre neurotransmetteur sur lequel agit le CBD.

Appelée hormone du bonheur en raison de sa régulation de l’humeur, elle régule aussi notre horloge interne, car un niveau suffisant de sérotonine sécrété durant la journée favorise la production de mélatonine le soir. La mélatonine de son côté est connue comme l’hormone du sommeil. On dit d’ailleurs que la sérotonine est un neurotransmetteur précurseur de la mélatonine.

La sérotonine, elle, est synthétisée grâce à un acide aminé, le tryptophane, principalement apporté par les aliments. Or le CBD a un effet suppresseur sur la dégradation du tryptophane induite par les cytokines. Cela permet au CBD d'augmenter la biodisponibilité du tryptophane dans les zones du cerveau non stimulées, ce qui peut entraîner une augmentation des niveaux de sérotonine.

  • Cortisol

Le rôle principal du cortisol est celui d'une hormone de stress, qui indique au reste du corps qu'un événement stressant est en train de se produire. Il est produit dans les glandes surrénales, en réponse à des entrées sensorielles dans l'hypothalamus.

Les pics de cortisol à court terme sont bénéfiques, car ils nous permettent d'être conscients de choses potentiellement dangereuses dans notre environnement. Malheureusement, le travail, des relations compliquées, un environnement bouleversé peut également être perçu comme une menace, et conduire à une production chronique de cortisol et à un stress permanent.

En agissant sur les récepteurs cannabinoïdes de l'hypothalamus, le CBD dit aux surrénales de calmer sur la production de cortisol. C’est l'une des principales raisons pour lesquelles beaucoup trouvent de l’apaisement avec la consommation de CBD.

Ses effets et quand y recourir

Les effets du CBD sont nombreux. Il peut contribuer à la réduction du stress, de l’anxiété et apaise certaines douleurs. Ainsi, il permet de combattre les causes des troubles du sommeil. Il a un effet positif sur la santé en général.

Ce que le CBD ne provoque pas

Malgré leurs structures chimiques similaires, le CBD et le THC n'ont pas les mêmes effets psychoactifs. Le CBD n’est pas psychoactif de la même manière que le THC. Il ne produit pas la sensation de ​​défonce associée au THC.

C’est en se liant aux récepteurs cannabinoïdes 1 (CB1) du cerveau que le THC déclenche un sentiment d'euphorie. Le CBD, de con côté se lie très faiblement, voire pas du tout, aux récepteurs CB1. Le CBD aurait même besoin du THC pour se lier aux récepteurs CB1.

En revanche, il peut aider à réduire certains des effets psychoactifs indésirables du THC, comme l'euphorie ou la sédation.

À l’inverse du THC, il ne provoque pas non plus de dépendance.

Les effets sur le stress et l’anxiété

Des recherches de plus en plus nombreuses suggèrent que le CBD peut aider à soulager l'anxiété, le trouble de santé mentale le plus courant.

Cependant, le CBD n’est toujours pas reconnu comme un médicament à part entière par les autorités de santé. Cela signifie que la qualité et le dosage peuvent varier considérablement entre les produits et les fabricants.

Les personnes qui utilisent actuellement des médicaments sur ordonnance ou des suppléments peuvent vouloir consulter un médecin avant d'utiliser le CBD.

effets du cbd sur le sommeil

Les effets antalgiques sur la douleur

Le CBD est également connu pour son effet antalgique. Cela signifie qu’il peut aider à soulager la douleur. De nombreuses personnes ont rapporté que l’huile de CBD est efficace pour réduire la douleur chronique et l’inflammation. Il a également été démontré que le CBD est utile pour soulager les symptômes du syndrome de la fatigue chronique.

[module-1]

Avec le stress, l’anxiété et la douleur qui jouent un rôle important sur les troubles du sommeil, on comprend bien pourquoi le CBD permet d’atténuer ses symptômes, en agissant directement sur la source du problème.

[/module-1]

Formes et modes d’administration

  • Les huiles
  • Le baume
  • Les bonbons
  • Les capsules
  • Les fleurs

Arrêtons-nous, si vous le voulez bien, sur l’huile de CBD. En rappel, elle est obtenue par l’extraction des plantes de cannabis.

Cela peut prendre plusieurs formes :

  • l’extraction à l’éthanol
  • l’extraction au CO2
  • l’extraction aux hydrocarbures
  • l’extraction à l’huile d’olive

Qu’importe le process, l’un de ses avantages est son côté pratique. Facile d’utilisation. Et nous l’avons vu, plus haut, pertinent car rapidement absorbée par votre corps, si elle est injectée sous la langue.

Il existe pléthore d’huiles de CBD sur le marché. Pour améliorer votre sommeil, assurez-vous de choisir une huile de qualité.

4. Le CBD pour bien dormir

Entrons dans le vif du sujet. Du moins, dans la partie qui vous intéresse si vous souffrez de troubles du sommeil.

Le CBD est recommandé pour les difficultés d’endormissement. Pourquoi et comment l’utiliser ? Quelle est la meilleure façon de profiter de ces bienfaits ?

Ci-dessous, nous allons explorer les différentes manières dont le CBD peut vous aider à profiter pleinement de votre sommeil.

cbd pour bien dormir

Comment le CBD agit sur le sommeil ?

Indéniablement de différentes manières. En premier lieu, sur les causes principales des troubles du sommeil : le stress et l’anxiété.

Le CBD contre l’anxiété

L’anxiété, nous l’avons vu, a un rôle majeur dans les troubles du sommeil. Une des raisons principales au problème d’endormissement vient du fait que vous n’arrivez pas à arrêter de penser, à cogiter. Le CBD joue un rôle important en permettant de se détendre et de lâcher prise sur des pensées ininterrompues.

Sur les hormones (cortisol et sérotonine)

Le cortisol et la sérotonine sont les deux principales hormones qui régulent le sommeil. Le cortisol est libéré lorsque vous êtes stressé, tandis que la sérotonine est produite lorsque vous êtes fatigué. Le CBD, par exemple, régule ces deux hormones et aide les personnes à dormir plus facilement.

En équilibrant l’homéostasie

Le système endocannabinoïde est un réseau de neurotransmetteurs du cerveau qui contrôle différentes fonctions corporelles comme le sommeil.

Les scientifiques ont découvert que les composés chimiques contenus dans les plantes de cannabis (les cannabinoïdes), se lient à ce réseau et en influencent le fonctionnement.

Lorsque vous prenez du CBD, il agit sur ces récepteurs pour équilibrer l’homéostasie (vu plus haut). De cette façon, vous êtes moins stressé et vous dormez mieux.

Mais ce n’est pas tout…

Un facteur important de la qualité de votre sommeil est la façon dont votre cerveau régule la production de mélatonine (voir plus bas). Cette dernière, étant responsable de contrôler votre rythme circadien. Lorsqu’il fait nuit, la glande pinéale (ou épiphyse) produit de la mélatonine. Lorsqu’il fait jour, la production s’arrête.

Si vous êtes exposé à des lumières vives la nuit ou si vous travaillez de nuit, ce système de régulation peut se dérégler et vous laisser sans suffisamment de mélatonine pour un sommeil sain.

[module-0]

Des études ont prouvé que le CBD aide à réguler les cycles du sommeil grâce à sa capacité à interagir avec les récepteurs de la mélatonine dans votre corps. Cela signifie qu’il peut réduire les effets du décalage horaire, soulager les insomnies ou encore atténuer l’agitation et vous garder mentalement calme.

[/module-0]

Comment consommer le CBD ?

Avant de voir les différents modes d’injection, arrêtons-nous sur un terme à appréhender pour bien comprendre la suite : la biodisponibilité.

Qu’est-ce que la biodisponibilité ?

La biodisponibilité désigne la part de CBD (ou tout autre médicament) qui finit réellement par être utile au corps. Selon le mode d’administration, il y a une partie du cannabidiol qui se perd pendant le processus d’ingestion.

Il y a plusieurs facteurs qui influencent la biodisponibilité, notamment la vitesse à laquelle le CBD est absorbé et sa solubilité (la capacité d’un composé à se dissoudre dans un liquide). Plus une substance est soluble, plus elle sera facilement absorbée par le corps.

À titre d’exemple, s’il traverse le système digestif, la part de CBD qui « arrive à bon port » et fait effet, est moins importante que d’autres modes d’administration plus directs.

Comme les huiles en sublingual (c’est-à-dire sous la langue). Car le CBD est absorbé dans la circulation sanguine via les capillaires et vaisseaux sanguins de la bouche. Cette dernière étant une zone riche en capillaires, l’administration sublinguale en fait un moyen efficace et rapide d’obtenir les effets du CBD.

Vous aurez compris que le mode d’absorption est primordial. Dans le cas du CBD, il peut prendre plusieurs formes.

Comment choisir son huile au CBD pour bien dormir ?

Choisir une huile de CBD n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Avec tant d’options disponibles, comment savoir laquelle est la meilleure pour vous ? Voici quelques conseils qui pourraient vous aider.

choisir huile de cbd pour dormir

Tout d’abord, il est important de déterminer ce que vous attendez de votre huile de CBD. Souhaitez-vous qu’elle vous aide à dormir ? À réduire votre anxiété ? Ou à traiter une maladie spécifique ? Une fois que vous avez déterminé vos besoins, il est temps de choisir la bonne huile.

Les critères importants sont :

  • une huile BIO
  • issue d’une agriculture naturelle
  • avec uniquement les ingrédients nécessaires
  • contrôlé en laboratoire
  • produit en france

Une fois votre huile choisie, il est temps de déterminer la quantité à prendre. C’est justement ce que nous allons voir

Quel dosage en CBD pour bien dormir ?

Tout d’abord, il faut comprendre que l’huile de CBD agit différemment pour chaque personne. Certains utilisateurs rapportent des effets positifs après avoir pris seulement quelques gouttes, tandis que d’autres ont besoin de doses plus élevées pour ressentir les mêmes résultats.

Par conséquent, il est important de commencer par une petite quantité et d’augmenter progressivement jusqu’à ce que vous trouviez le dosage qui vous convienne.

Il faut aussi adapter son dosage aux troubles du sommeil dont vous souffrez (insomnies, dérèglement du cycle circadien, sommeil non réparateur…).

Sans oublier qu’il faut choisir un produit qui corresponde à vos habitudes de consommation.

Quelques conseils complémentaires :

  • Pour la prise de votre CBD, optez pour une heure raisonnable, plutôt avant de vous coucher (généralement 30 minutes).
  • Choisissez une huile de CBD adaptée à vos besoins spécifiques. Certains produits ont un effet plus relaxant que d’autres.
  • Soyez patient. Il faut parfois un certain temps avant que les effets du CBD ne se fassent sentir.

[module-1]

Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à nous solliciter sur le sujet, via le chat ou dans les commentaires ci-dessous.

[/module-1]

N’oubliez pas que la prise de CBD n’est pas considérée comme un traitement. Et ne doit pas remplacer les recommandations de votre médecin traitant.

CBD vs. Autres solutions pour le sommeil

Le CBD, nous insistons, n’est pas un remède miracle. Il existe d’autres traitements ou processus biologique, pouvant soigner ou atténuer vos troubles du sommeil.

Intéressant de s’y plonger, pour se faire sa propre opinion. Et pouvoir comparer ces dernières avec les cannabinoïdes du chanvre (CBD).

solutions pour le sommeil

La mélatonine

La mélatonine est appelée aussi « hormone du sommeil ». Elle est produite naturellement dans notre corps par les glandes surrénales à la base de la colonne vertébrale. La mélatonine induit le processus naturel d’endormissement et révèle à nos rythmes biologiques le moment où il faut s’endormir. (Une sorte de marchand de sable pour celles et ceux qui ont la référence).

Des comprimés (à avaler ou à sucer) de mélatonine de synthèse sont commercialisés. Pour réduire les effets du décalage horaire par exemple. Ou bien encore, en complément alimentaire pour aider à l’endormissement.

Des contres indications d’utilisation sont à noter : pour les femmes enceintes et celles qui allaitent, mais aussi pour les enfants.

Et quelques effets indésirables : somnolence, maux de tête, nausées ou encore vertiges.

Il est recommandé, de s’informer, avant utilisation, auprès de son médecin traitant.

Somnifères, antidépresseurs et antihistaminiques

Les benzodiazépines et les apparentés font partie des solutions médicamenteuses pour traiter l’insomnie. Ces substances ont été découvertes il y a plus de 60 ans et sont utilisées depuis lors, dans le traitement de la nervosité et de l’anxiété. Les benzodiazépines sont également utilisées pour traiter les troubles du sommeil.

Les personnes qui prennent des benzodiazépines pour dormir rapportent souvent une sensation de détente et de relaxation. Mais attention, la prise, sur une longue période, peut provoquer des effets d’accoutumance. Mais aussi des difficultés à se concentrer, de la fatigue et des troubles de la mémoire…

Sachez que l’huile de CBD, en l’occurrence, est une alternative naturelle aux somnifères et antidépresseurs.

L’homéopathie

C’est un terme qui désigne une variété de thérapies alternatives qui utilisent des dilutions très élevées d’ingrédients actifs. Ces ingrédients sont choisis en fonction de leurs propriétés semblables à celles de la maladie qu’ils sont censés traiter.

La phytothérapie

C’est l’utilisation des plantes médicinales pour traiter les maladies. Les plantes peuvent être utilisées de différentes manières, telles que des capsules, des teintures, des infusions et des huiles. Les plantes médicinales ont souvent été utilisées pendant des siècles et ont fait leurs preuves. De plus, elles sont généralement exemptes de risques et ont peu d’effets secondaires.

L’aromathérapie

C’est l’utilisation des huiles essentielles pour traiter les maladies et améliorer la santé. Les huiles essentielles sont obtenues à partir des plantes et contiennent des molécules aromatiques qui ont prouvé leurs efficacités. De nombreuses études ont montré que l’aromathérapie est une thérapie efficace et sans danger qui peut être utilisée pour accompagner et soulager une foule de problèmes, allant de la dépression à l’anxiété en passant par les troubles du sommeil.

Thérapie cognitive et comportementale

La thérapie cognitive et comportementale (TCC) est une forme de traitement psychologique qui a été développée dans les années 1950. Elle est largement utilisée pour traiter les troubles mentaux et les problèmes de comportement.

thérapie cognitive et comportementale pour l'insomnie

La TCC repose sur l’idée que les pensées, les populations et les comportements sont interconnectés. Par conséquent, le traitement vise à modifier les pensées et les comportements qui causent ces problèmes. La TCC est souvent considérée comme une thérapie efficace pour traiter l’anxiété, la dépression et les troubles du sommeil.

Relaxation et méditation

Les gens ont souvent recours à la relaxation et à la méditation pour réduire leur stress et améliorer leur bien-être général. La relaxation consiste à se détendre physiquement et mentalement, tandis que la méditation vous aide à concentrer votre attention sur une pensée ou un sentiment spécifique. Ces deux activités peuvent réduire l’anxiété et améliorer la productivité.

[module-0]

Bon à savoir : le CBD peut être utilisé en complément de certaines de ces solutions. Comme la mélatonine ou les remèdes naturels, la relaxation et la méditation. L’union fait la force, c’est bien connu.

[/module-0]

Quelques règles de bon sens pour améliorer son sommeil

Parfois, il suffit de presque rien, de quelques règles de bon sens, pour envisager de meilleures nuits et un repos efficace.

Soigner l’environnement de votre sommeil

Quitter les écrans bien avant l’endormissement.

Maintenir une température fraîche dans la chambre.

L’obscurité totale et le silence sont aussi des facteurs à ne pas négliger.

environnement de sommeil

Le conditionnement physique et les mauvaises habitudes

Éviter la caféine et la nicotine à partir d’une certaine heure. La consommation d’alcool avant de dormir n’est pas recommandée.

Pas de bain chaud. Le corps doit baisser sa température pour bien dormir.

Soyez régulier dans votre coucher et dans votre réveil. Même le week-end. Je sais qu’il est tentant de rester au lit.

Et bien sûr, penser à faire du sport, mais pas forcément le soir avant de se coucher.

Conditionnement psychologique

Ne pas hésiter à s’imposer des rituels avant de dormir (relaxation, lecture…).

Écouter son rythme de sommeil et éteindre la lumière uniquement quand la fatigue arrive. Et si nécessaire, en cas d’insomnie récurrente, se tourner vers la thérapie cognitive et comportementale (TCC). Ce que nous avons vu plus haut.

Dire, écrire que le CBD est bon pour la santé, c’est bien. Mais, le prouver, c’est encore mieux. À ce sujet de nombreux spécialistes se sont tournés vers la question des bienfaits du cannabidiol.

4. Qu’en dit la recherche ?

La recherche sur le CBD est en plein essor, et les avantages de ce composé sont de plus en plus reconnus. Il existe de nombreuses études qui viennent étayer les bienfaits du CBD. Sur le sommeil, la santé, la réduction des douleurs, su une meilleure circulation sanguine…

Mais nous sommes loin de tout connaître. De nombreuses recherches, essais, thèses, sont écrites dans le monde entier.

Difficile ici de pouvoir toutes les noter. Voici, donc quelques articles qui peuvent venir en complémentarité de celui-ci :

Une étude réalisée en 2019 démontre que le CBD, via ses effets sur le stress et l’anxiété, aide à améliorer la qualité du sommeil.

Sur les 72 personnes étudiées, 47 ont confirmé avoir des problèmes de stress chronique, tandis que 25 ont déclaré avoir des troubles du sommeil récurrents.

Un mois durant, le panel a reçu 25 milligrammes de CBD sous forme d’huile CBD. Les résultats ont démontré que 79.2 % des patients se sont sentis moins stressés au quotidien. Tandis que 66.7 % ont assuré mieux dormir avec le CBD.

On notera également, une étude sortie dans JAMA open network en 2020

Dans cette dernière, plus de 300 témoignages ont ainsi été passés au crible.

Résultat : plus de 63 % des internautes considérés dans l’étude rapportaient un usage du CBD pour soulager des symptômes liés à l’anxiété, la dépression ou des troubles du spectre autistique.

Plus de 26 % d’entre eux l’utilisaient pour lutter contre des douleurs orthopédiques et près de 15 % pour améliorer leur sommeil.

Ou encore cet article, dont l’objectif est de déterminer le potentiel du CBD dans les troubles liés à l’anxiété. En évaluant les preuves issues d’études précliniques, expérimentales humaines, cliniques et épidémiologiques. Et qui vient démontrer que le CBD “a un potentiel considérable en tant que traitement de plusieurs troubles anxieux”.

En tout état de cause, nous n’avons pas fini de voir apparaître de nombreuses recherches et études sur le CBD et ses effets sur les troubles du sommeil. Une chose est sûre, la plupart d’entre elles valident les bienfaits du cannabidiol sur nos problématiques de santé.

Avant de conclure, il est important d’évoquer les effets secondaires, possibles, du CBD. Comme pour tout produit et pour quelques cas très précis, le CBD peut occasionner quelques désagréments.

5. Risques et précautions

Bien que le CBD soit censé être sans danger pour la plupart des gens, il peut provoquer quelques effets secondaires mineurs, tels que des maux de tête ou de légères somnolences.

Si vous décidez d’utiliser de l’huile, par exemple, pour améliorer votre sommeil, il est important de le faire avec prudence. Commencez par une petite dose et augmentez là progressivement. De cette façon, vous pourrez déterminer la quantité qui vous convient le mieux et ainsi éviter tout effet secondaire indésirable.

Pour aller plus loin voici, une étude menée par l’organisation mondiale de la santé, en 2018, qui parle “d’effets secondaires légers” du CBD.

6. Conclusion

Le sommeil est un facteur important d’une bonne santé. Morale et physique. Il est déterminant dans la vie de tous les jours.

Il conditionne votre quotidien, vos relations aux autres. Et parfois même votre vie professionnelle.

Néanmoins, nombreux sont celles et ceux qui souffrent de troubles du sommeil.

Nous l’avons vu, les causes sont multiples : anxiété, stress, dérèglement du cycle circadien…

Oui des traitements existent. Oui, dans certains cas, le bon sens suffit.

Mais, le CBD est apparu, au fil des années et corrélé par des études scientifiques, comme une alternative sérieuse, pertinente et avantageuse.

De plus en plus d’utilisateurs témoignent de ces bienfaits. Preuves sociales qui, désormais, encouragent de nombreuses personnes à essayer les cannabinoïdes.

Attention, il n’est pas le remède miracle, la potion magique.

Il contribue, en premier lieu, à soulager, à apaiser.

Il apporte du baume au corps. Rends le quotidien plus doux, plus agréable à vivre.

Son utilisation, sa consommation ne s’improvise pas. Mieux vaut en parler avec des professionnels. Médecin traitant ou spécialiste du CBD.

C’est pourquoi nous nous tenons à votre disposition pour échanger sur le sujet. En commentaire de cet article si vous le souhaitez.

cbd naturel

À retenir